N’avez-vous jamais pensé à travailler à votre compte en toute liberté ? Combien d’entre vous n’ont pas osé quitter leur CDI et se lancer enfin dans le milieu de l’entrepreneuriat ?

De nos jours, beaucoup de personnes en rêvent mais n’osent pas sauter le pas et finissent malheureuses dans leur vie professionnelle. Et pourtant, ceux qui ont osé ne cesseront de vous dire à quel point ils sont heureux d’avoir enfin pris cette décision.

C’est pour cela qu’il m’a parut évident d’Interviewer Coralie Roix (alias @lecitronrose.fr sur Instagram), ancienne salariée et Freelance à plein temps aujourd’hui.

QUI EST CORALIE ROIX, FREELANCE ?

« Je m’appelle Coralie Roix, j’ai 28 ans et j’habite en Région Parisienne à Champigny-sur-Marne.

J’ai deux casquettes je suis Community Manager & Content Manager pour les marques de cosmétiques bio.

En parallèle, je donne des astuces Pinterest et Content Marketing sur Le Citron Rose à travers mes contenus gratuits et payants. » 

coralie croix freelance

CUMULER UN CDI ET LES MISSIONS DE FREELANCE :

Pourquoi as-tu décidé de quitter ton CDI ?

« Cela faisait deux ans que j’étais en poste en tant que Chef de Projet Marketing Digital dans une entreprise de puériculture bio et au bout de ces deux ans je me disais déjà que j’avais envie de me remettre en Freelance. Je commençais à avoir des missions très variées, très larges avec pas mal de responsabilités mais j’avais besoin de retrouver cette liberté qui était de changer de missions et d’entreprises quand j’en avais envie, etc…

Au final, l’entreprise a fait faillite en Janvier 2020 et pour moi ça a été un signe et je me suis dis qu’il fallait que je me lance. Au lieu d’attendre septembre 2020 pour me lancer j’ai finalement décidé de le faire en Janvier 2020. Je n’avais plus vraiment le choix.»

Quelles ont été tes craintes avant de quitter ton emploi ?

« Je n’ai pas eu de crainte comme il s’agissait d’une liquidation judiciaire j’ai eu le droit au chômage donc ça a vraiment été un « parachute » au niveau financier. À l’époque je n’avais pas forcément d’argent de côté. Le fait de toucher le chômage en plus de mes missions de Freelance m’a vraiment aidé pendant les 6 premiers mois, mon salaire Freelance au début était de 300€ à 1000€ brut par mois. Ce n’était pas facile au début.»

Est-ce que tu conseilles de se lancer en freelance en même temps que son emploi pour commencer ?

« Je ne me suis pas vraiment lancée en Freelance en plus de mon emploi, mais c’est quelque chose que je conseille, les premiers mois on ne gagne pas grand chose le temps que tout se mette en place : les premiers clients, le bouche-à-oreille, etc… C’est vraiment quelque chose que je conseille quand même.» 

Comment as-tu vécu la double casquette freelance/salariée ?

« Il y à 5 ans, à la sortie de mes études, je ne trouvais pas d’emploi et j’étais paniquée. J’ai créé mon auto-entreprise et obtenu mon numéro de SIRET pour me lancer en tant que Freelance. 3 mois après j’ai trouvé un emploi. Je cumulais donc mon statut de Freelance avec 3 missions, en plus de mon emploi en 39h. En terme d’organisation et de charge de travail ce n’était pas vraiment évident. La journée je travaillais pour mon employeur de façon classique, et je me mettais sur mes missions Freelance à peu près 2h par jour après le travail ainsi que le week-end. »

À quoi ressemblait une journée type ?

« Je travaillais pour mon employeur de 9h à 18h et le soir, quand je rentrais chez moi je travaillais de 20h à 22h sur mes missions Freelance. Le week-end je travaillais de 10h à 13h et ensuite l’après-midi une à deux heures. »

QUITTER SON CDI :

Qu’est-ce qui t’as fait sauter le pas et t’as motivé à quitter ton CDI ? Regrettes-tu ce choix ?

« Même si c’était au fond un choix de ma part et qu’il y a eu un concours de circonstances ainsi qu’un « signe » à cause de la fermeture de l’entreprise, je pense que j’aurais quand même sauté le pas, je ne regrette absolument pas ce choix. Pour moi, si je devais poser un mot sur ce statut de Freelance c’est le mot : Liberté.

Être Freelance c’est vraiment la liberté sur tous les plans. »

coralie croix freelance

ÊTRE FREELANCE À PLEIN TEMPS :

Comment te sens-tu maintenant que tu es freelance à plein temps ?

« Freelance à plein temps, j’aime choisir mes horaires, mon emploi du temps, mon planning et mon business model. 

Je fais vraiment ce que je veux : si j’ai envie de vendre des produits, je les vends. Si j’ai envie de faire que de la prestation de service, je privilégie cette activité.

Par exemple en ce moment je suis sur ma formation Pinterest Lemonade, et je pourrais ne vivre que de ça. C’est vraiment un choix. Cette organisation ne se fait pas du jour au lendemain, mais ce choix peut-être muri, travaillé et les événements peuvent s’aligner positivement et correspondre aux valeurs et besoins. 

J’ai également la possibilité de pivoter au niveau de la thématique.

Par exemple, mes deux thématiques phares sont le Marketing Pinterest et le Marketing de Contenus. Si nécessaire je peux mettre le Marketing Pinterest de côté. Libre à moi de ne plus travailler dessus.

C’est faisable, même si ça ne fait pas du jour au lendemain, puisque c’est lié à ma liberté et à mes propres choix. Je n’ai pas besoin de demander à qui que ce soit pour pour changer de façon de travailler ou de types de missions. Cela rime avec la notion de liberté. »

Comment évolue ton business ?

« Dans l’idéal, j’aimerais passer 80% de mon temps sur Le Citron Rose (contenus gratuits et payants) et 20% de mon temps sur mes missions de prestations de services car je ne ne souhaite pas abandonner cette activité. »

Comment te sens-tu dans ta vie tant professionnelle que personnelle maintenant que tu es freelance à plein temps?

« Quand je me suis lancée à mon compte, c’est surtout la notion de liberté qui me donnait envie.

Je voulais également plus que 5 semaines de congés par an, pour moi ce n’est pas suffisant, j’en voulais plus pour vraiment profiter de ma vie personnelle.

Si je dois travailler pendant 40 ans je souhaite beaucoup plus de vacances.

Au final, maintenant que je suis Freelance je me rends compte que je ne pense plus à prendre ces 5 semaines de vacances. J’en prends moins que prévu, c’est ça le problème. Je suis tellement sur un métier-passion que j’ai du mal à décrocher comme beaucoup de Freelance. 

La situation actuelle n’aide pas non plus, mais je pense que je dois faire un travail là-dessus pour m’accorder un peu plus de congés.

Je n’arrive pas encore à trouver mon équilibre professionnel-personnel. Je travaille souvent le week-end en me disant que ce n’est pas grave, j’ai vraiment envie de travailler là-dessus les prochains mois pour m’accorder plus de temps.» 

Quels sont les avantages ressentis depuis que tu es 100% à ton compte ?

« C’est la notion de liberté qui est vraiment l’avantage numéro un depuis que je suis à mon compte complètement. »

A quoi ressemble une journée type maintenant ?

« Mes journées types ne se ressemblent absolument pas. Parfois je commence à 9h, parfois 10h. Je peux finir à 17h ou encore 20h. Les missions sont tellement variées qu’aucune journée n’est identique. »

POUR CONCLURE :

Si tu devais tout recommencer au niveau professionnel, est-ce que tu ferais la même chose ou autrement ?

« Au niveau du Freelance, oui je recommencerais à l’identique. Je t’invite à regarder mon article à ce propos sur « Les 10 choses que je ferais si je devais recommencer ».

Cependant, il y a certaines choses que je corrigerais, notamment sur la confiance en moi. Cela concerne aussi les tarifs, au début ils étaient vraiment trop bas, et au final je regrette de ne les avoir vendu au bon prix.  Cela m’aurait fourni une meilleure trésorerie aujourd’hui. »

Comment te vois-tu dans 5 ans ?

« Je pense que je me vois toujours dans le Marketing Pinterest et le Marketing de Contenus, toujours avec mes formations et mes missions Freelance en parallèle.

Cependant pour les mission Freelance je me verrais plutôt dans de la stratégie et du conseils plutôt que dans l’opérationnel pour aider au mieux les entreprises dans leur stratégie de contenu sur leurs réseaux sociaux, site internet et newsletter. »

Quels seraient les conseils que tu donnerais à une personne qui n’ose pas sauter le pas du freelancing ?

« Demandez-vous pourquoi vous faites ça ? On ne peut pas se lancer pour les mauvaises raisons. 

Certains vont se dire qu’en freelance on gagne plus d’argent et vont se lancer. D’autres se diront que c’est beaucoup plus simple, et vont se lancer également. Non, ce n’est pas plus simple, ce n’est pas forcement terrible financièrement au début. Niveau administratif ce n’est pas non plus agréable.

On a pas de succès les premiers mois. Il faut être sur de soi.

Je pense qu’il faut s’accrocher et être patient quand on veut se lancer et ne pas se lancer par intérêt mais plutôt par passion.

En général on n’ose pas passer le cap, et certains peuvent même ressentir le syndrome de l’imposteur. 

Selon moi il y a de la place pour tout le monde, même sur des secteurs bouchés car on invente son métier.

Lorsque vous souhaitez vous lancer sur un secteur « bouché » vous pouvez par exemple vous nicher dans un secteur plus précis. 

Si le Community Management Instagram et Facebook est bouché, alors nichez-vous sur du Community Management Tiktok par exemple.

Si tout est bouché, nichez-vous sur une thématique plus précise : moi je me suis nichée sur la cosmétique bio par exemple.

Si c’est au niveau de la trésorerie que vous avez peur, lancez-vous en tant que Freelance en même temps que votre emploi actuel, c’est quelque chose qui se fait souvent. »

Découvrez la formation de Coralie Roix, Pinterest Lemonade : « La formation qui aide les entrepreneurs à avoir plus de trafic sur leur site et plus de clients grâce à Pinterest. »

 

 

formation-pinterest-lemonade (2)

Cet article vous a plu ? Épinglez-le sur Pinterest 🙂

coralie croix freelance
coralie croix freelance
coralie croix freelance

CES ARTICLES PEUVENT VOUS INTÉRESSER AUSSI :

8 façons de trouver des clients en tant que freelance

8 façons de trouver des clients en tant que freelance

Pas toujours facile de trouver des clients au début quand on se lance en tant que freelance, voici donc quelques techniques que j'ai appliquée dès le départ pour ne pas avoir à passer mon temps à prospecter auprès de mes futurs clients.  Techniques approuvées et...

lire plus