Voilà maintenant 6 ans que je suis freelance et ça m’arrive de me remettre en question. Je me pose souvent cette problématique : si je devais tout recommencer qu’est ce que je ferais ?

Alors, je vous partage ici dans cet article le fruit de ma reflexion afin de vous aider à mieux lancer votre auto-entreprise.

REMISE DE CONTEXTE

Je vais avoir 30 ans à la fin du mois, et je me suis dis qu’il était temps de regarder un peu en arrière. Voilà maintenant 6 ans que je suis à mon compte et j’ai l’impression d’avoir fini l’école seulement hier… Le temps passe si vite. 

Au début on est tout excité mais en même temps on a peur car on se lance dans l’inconnu et dans un univers incertain comparé aux autres statuts (CDI, CDD, etc.)

J’ai passé beaucoup de temps à me chercher, mais s’il y a bien une chose que je ne regrette pas c’est de ne pas avoir hésité à me lancer. J’étais sûr de moi, et donc même si je n’étais pas prête dans ma communication et ma stratégie je me suis lancé à la recherche de mes premiers clients et ça à payé très rapidement.

Un autre avantage : j’ai eu le droit au chômage pendant 2 ans à la suite de mon alternance, donc ça assure une petite sécurité supplémentaire quand même.

Aussi, j’ai la chance d’être une personne ULTRA organisée, donc c’est assez facile de gérer mon temps et d’organiser mon travail facilement.

Parmi ces choses qui se sont bien passées, il y a quand même des actions que j’aurais fait autrement.

VOICI CE QUE JE FERAIS SI JE DEVAIS TOUT RECOMMENCER :

#1 : J’arrêterais la prospection pour trouver mes 1ers clients en freelance

J’ai passé beaucoup trop de temps au début à « harceler » des entreprises pour qu’elles fassent appel à mes services, chose qui n’a pas fonctionné. Alors cette fois-ci je passerais plus de temps dès le départ à créer du contenu, même fictif pour que les entreprises me trouvent d’elles-mêmes dès le départ.

Le contenu serait diffusé sur : Instagram, LinkedIn, Tiktok et mon blog

De plus, je développerais parfaitement mes profils sur les outils de mise en relation pour freelance comme MALT, COMEUP, FIVERR ou encore LA CREME DE LA CREME.

#2 : Je ne me nicherais pas

Je comprends que certains ont besoin de se nicher sur une cible idéale ou un secteur en particulier.

Personnellement aujourd’hui ce qui fait ma force c’est ma capacité à m’adapter à n’importe quel secteur d’activité et n’importe qu’elle cible. C’est donc quelque chose que je ne changerais pas.

Aujourd’hui je suis capable de travailler pour des grands groupes comme des petites entreprises, de travailler pour des chauffagistes comme pour des marques de cosmétiques. C’est ce que j’aime dans mon métier : pouvoir travailler pour différents secteurs. Cela me permet de ne pas m’ennuyer et de cultiver ma curiosité. De plus, je suis tellement créative que ça me briderais de devoir me contenter d’un seul secteur.

#3 : J’essayerais de moins me disperser 

Ça rejoint un peu mon point 2 : la peur de l’ennui et la curiosité.

Je suis tellement curieuse que parfois je me disperse dans des choses qui me font un peu perdre du temps. Dans ma communication au début j’avais décidé d’être PARTOUT. Mais cette fois-ci, mon conseil et c’est ce que je ferais j’essayerais de me concentrer sur certaines plateformes plutôt que d’être sur toutes.

Je choisirais : LinkedIn, Instagram, Tiktok, Threads et Youtube. C’est déjà une grosse charge de travail de devoir gérer tous ces comptes à la perfection et être régulière.

Exit : Pinterest, Twitter, Snapchat et Facebook pour ma part. Ce sont des endroits où je ne communique même plus.

Par contre, je pense que dès le départ je créerais une Newsletter car c’est hyper important.

#4 : Je continuerais de tout miser sur l’organique et la création de contenus

J’aime ça et je prends beaucoup de plaisir.

Pour moi l’organique est une force, et sur le long terme en plus !

C’est majoritairement grâce à ma création de contenus (réseaux sociaux + blog) que mes prospects viennent à moi tout seul et que je n’ai pas besoin de démarcher. Alors c’est quelque chose que je garderais et que j’appliquerais si je devais tout recommencer en tant que freelance.

#5 : Je serais plus bienveillante envers moi-même

Au début je me suis un peu sur-exploitée. Et j’ai assez vite craquée. Heureusement, pas jusqu’au point de non-retour : le burn-out.

Alors si je devais tout recommencer, dès le début je m’appliquerais la politique de ne pas travailler le week-end. Je l’ai fait pendant longtemps au début, et je m’en suis voulu.

J’avais du mal à instaurer cette séparation vie pro et vie perso, donc cette fois-ci je le ferais vraiment.

C’est hyper important pour plusieurs points : 

  • Le bien-être personnel
  • Cultiver la créativité
  • Cultiver les relations personnelles
  • Laisser son cerveau se reposer pour être plus performant
  • Prendre plus de plaisir à travailler

Il y a bien d’autres arguments, mais je ne les ai pas mentionné.

 

#6 : Je participerais à « tous » les événements gratuits

Selon moi, pas besoin de dépenser des milliards pour assister à des conférences et événements de qualités.

Il existe tellement de rencontres gratuites qui peuvent dès le début faire l’affaire que ça serait dommage de s’en priver. C’est un peu comme le SEO, se former et se cultiver ça se fait sur le long terme et en profondeur et ça procure des résultats de qualité très longtemps.

En plus ces événements vous permettent de créer et entretenir un réseau professionnel de qualité qu’il ne faut pas négliger alors GO GO GO !

#7 : J’investirais dans du matériel de qualité dès le départ

J’étais un peu radine avec moi au début à prendre des petits trépieds pas cher sur Amazon juste pour que « ça fasse le taf ».

Donc oui ça faisait le taf mais pas bien. C’était genre trop léger pour ma caméra donc elle bougeait, ça s’abimait trop vite, et finalement j’en achetais un légèrement plus cher pour toujours faire des économies et à la fin je finissais par avoir 15 trépieds bof au lieu d’un super trépied et en plus ça me coûtait plus cher !

Donc cette fois-ci j’achèterais un bon produit dès le départ.

Voilà donc quelques éléments que je ferais différemment ou pas si je devais me lancer à nouveau en freelance et tout recommencer.

Cet article vous a plu ? Épinglez-le sur Pinterest

Se reconvertir en indépendant : comment avoir ses premiers clients ?
Se reconvertir en indépendant : comment avoir ses premiers clients ?
Se reconvertir en indépendant : comment avoir ses premiers clients ?

CES ARTICLES PEUVENT VOUS INTÉRESSER AUSSI :

8 façons de trouver des clients en tant que freelance

8 façons de trouver des clients en tant que freelance

Pas toujours facile de trouver des clients au début quand on se lance en tant que freelance, voici donc quelques techniques que j'ai appliquée dès le départ pour ne pas avoir à passer mon temps à prospecter auprès de mes futurs clients.  Techniques approuvées et...

lire plus