De plus en plus de personnes se lancent dans le Community Management ou le Coaching Instagram. Mais ces métiers évoluent autant que les plateformes évoluent elles-mêmes. Il faut donc penser à se former avant de se lancer mais également pendant que l’on est en activité afin de pérenniser son business.

C’est pour cela qu’il m’a paru évident d’Interviewer Yacine Kais (alias @yacinekais sur Instagram), business coach à plein temps, qui aide les Community Managers et les Coachs Instagram à développer leur activité.

QUI EST YACINE KAIS, COACH BUSINESS :

«​ Bonjour à tous. Je m’appelle Yacine, j’ai 33 ans et je suis coach business pour les Community Managers et les coachs Instagram. J’accompagne aussi bien des freelances qui se lancent pour trouver leurs premiers clients que des plus avancés qui génèrent déjà 2 000 à 3 000 euros par mois, mais qui veulent aller plus loin dans leur business.» 

yacinekais

SE LANCER DANS LE BUSINESS :

Quel est ton parcours professionnel ?

« J’ai 10 ans d’expérience en communication digitale, mais je n’ai pas toujours été indépendant.

Après l’obtention de mon diplôme à Sciences Po Grenoble, j’ai commencé ma carrière en 2011 dans une agence de communication dans laquelle j’ai commencé Consultant. 

Puis j’ai évolué en tant que manager du pôle digital où je dirigeais une équipe de chefs de projets et de Community Managers. J’étais en autre chargé de développer les offres de community management de l’agence. 

Les choses étaient très différentes à ce moment-là… Je devais convaincre des entreprises qui investissaient déjà dans les médias traditionnels (radio, affichage, presse, print, etc.) d’investir également dans le digital. J’ai vécu et suivi l’évolution des réseaux sociaux ! 

Après cette expérience en agence, j’ai travaillé pendant presque 3 ans au sein d’un groupe international de conseil dans lequel j’étais responsable de la communication digitale. J’étais chargé du développement de la visibilité de la marque sur le Web avec une équipe de communication répartie dans plusieurs pays. 

Une chose est sûre : j’ai tout de suite compris que j’étais passionné par ce domaine et que je voulais me spécialiser là-dedans.»

 

Pourquoi as-tu décidé de te lancer à ton compte ?

« J’ai eu envie de me lancer à mon compte assez tôt… J’ai rapidement compris que toutes les entreprises dans lesquelles je travaillais faisaient appel à des consultants externes pour les missions à forte valeur ajoutée. Et ils étaient bien mieux payés que nous, les salariés, pour effectuer ces missions ! En plus, ils étaient libres de travailler d’où ils voulaient, et ça, ça me faisait rêver. 

Mais même si j’avais envie de devenir moi aussi consultant marketing à mon compte, j’avais peur de me lancer… 

En 2016, une ancienne collègue de l’agence venait de se mettre à son compte. Elle m’a sollicitée pour me déléguer de premières missions en community management. Je faisais ça à côté de mon travail, et je dois bien dire qu’au début, je ne gagnais pas grand-chose… Mais cela m’a permis de me faire la main et de me prouver que « c’était possible ».

J’ai continué ce type de mission en parallèle de mon job salarié jusqu’en 2019, année où j’ai enfin quitté le salariat pour me mettre à mon compte. Et j’ai bien fait : au bout de trois mois, j’avais déjà triplé mon salaire ! »

Comment se sont passés tes débuts en tant que freelance et comment es-tu devenu coach ?

« Quand je me suis lancé à mon compte, j’ai d’abord accompagné des entreprises B2B dans la génération de leads et des commerces physiques pour les aider à se digitaliser et à augmenter leur trafic en point de vente.

Je me suis très vite rendu compte que cela me prenait énormément de temps malgré le fait que je gagnais bien mieux ma vie que quand j’étais salarié. Mes journées étaient très longues et j’avais très peu de temps pour moi… J’ai donc cherché des solutions pour optimiser mon temps. C’est à ce moment-là que j’ai découvert l’univers du coaching

Je me suis alors demandé quel type d’accompagnement je pouvais proposer pour apporter énormément de valeur tout en me déchargeant de mes prestations done for you qui me prenaient trop de temps.

Autour de moi, beaucoup de Community Manager me demandaient comment j’avais fait pour démissionner et trouver des clients. C’est donc tout naturellement que je me suis tourné vers cette niche. En juillet 2020, j’ai créé mon compte Instagram, et à partir du mois d’octobre de la même année, j’ai arrêté mes missions de consulting pour me consacrer à 100 % à cette nouvelle activité. Je suis alors devenu coach pour les Community Managers et les professionnels du digital qui souhaitent développer leur business : un métier que je me suis créé sur-mesure. »

yacine-kais

LE MÉTIER DE COMMUNITY MANAGER FREELANCE :

Comment devenir Community Manager freelance ?

« Selon moi, la première étape pour devenir Community Manager freelance consiste à se former afin de maîtriser tous les aspects du métier. Il faut non seulement avoir des compétences techniques, mais aussi créatives, stratégiques et marketing. 

Aujourd’hui, le Community Manager n’est plus seulement une personne qui connaît les fonctionnalités des réseaux sociaux. Il est avant tout un professionnel capable d’accompagner une entreprise à développer son business grâce aux nouveaux médias ! 

La deuxième étape consiste à créer sa micro-entreprise. En France, nous avons la chance de pouvoir bénéficier d’un statut d’auto-entrepreneur qui permet de se lancer sans trop de démarches administratives et avec une fiscalité avantageuse. 

La troisième étape est essentielle, mais souvent négligée par les Community Managers. Elle consiste à définir l’avatar client auquel on peut apporter le plus de valeur en fonction de ses compétences et de ses affinités. On va ensuite créer une offre spécifique pour aider ce type de client à faire grandir son business et à faire plus de ventes. »

Comment créer son offre en community management ?

« Pour créer son offre, il faut vraiment partir des besoins de son avatar client et y consacrer une dimension business importante. Il ne s’agit pas juste d’aider l’entreprise à améliorer sa visibilité, mais de l’aider à augmenter son chiffre d’affaires ! 

Je recommande de créer des offres qui vont soit permettre à son client de générer des leads (s’il s’agit d’une entreprise de services), soit d’amener du trafic en point de vente (s’il s’agit d’une boutique physique), soit d’augmenter les ventes en ligne (s’il s’agit d’un site e-commerce). Si vous gardez cela à l’esprit, vous pourrez créer une bonne offre ! »

L’INTÉRÊT DE SE FAIRE COACHER :

Quel est l’intérêt de se faire coacher ?

« Je me suis moi-même fait coacher quand je me suis lancé en indépendant. Ça m’a permis de gagner du temps et d’éviter certaines erreurs. 

Pour un Community Manager, quel que soit son niveau, l’intérêt sera de définir son positionnement idéal et sa proposition de valeur, d’optimiser ses offres, de prospecter efficacement pour générer des rendez-vous chaque semaine et de vendre avec aisance. Quand on est freelance, on est d’abord un entrepreneur : il est donc tout aussi important, au delà des stratégies et plans d’actions concrets à mettre en place, de développer son état d’esprit et de sortir du schéma classique de salarié pour pouvoir développer son business et augmenter ses revenus. »

Selon toi, à quel rythme faut-il se faire coacher ?

«Pour moi, on doit se former et se faire coacher tout au long de sa carrière, surtout pour ce type de métier. On n’a jamais fini d’apprendre, que ce soit au niveau des compétences techniques ou des stratégies pour faire grandir son business. »

Quels sont les principaux problèmes auxquels les Community Manager que tu coaches sont confrontés ?

« Chez les CM débutants, la problématique va souvent être la définition de leur niche, la création de leur échelle de valeur (leurs offres) et la fixation de leurs tarifs. 

Pour les CM plus avancés, le problème principal que je constate est qu’ils n’ont plus le temps de prendre de nouveaux clients. Ils ont la tête dans le guidon et ils ne voient pas comment développer leur business et augmenter leur chiffre d’affaires.

Il y a plusieurs solutions quand on est face à cette problématique. On peut apprendre à déléguer ses missions à d’autres freelances en créant une agence par exemple. Ainsi, le Community Manager peut choisir de nouvelles missions qui lui plaisent vraiment, augmenter petit à petit ses prix, et arrêter les prestations avec les clients les moins rentables. 

Le CM peut également développer des offres de coaching Instagram. Il y a une énorme demande de la part des entreprises et des indépendants pour apprendre à se servir d’Instagram pour le business. Cela représente encore une fois une super opportunité pour les CM qui veulent augmenter leurs revenus ! 

Enfin, beaucoup de freelances et de coachs n’ont malheureusement pas de système marketing qui leur permettent de générer des appels découverte régulièrement. Le nombre de rendez-vous générés avec des prospects qualifiés est pour moi l’indicateur principal de bonne santé de son business quand on est indépendant. »

POUR CONCLURE :

Quels seraient les conseils que tu donnerais à une personne qui souhaite à son tour devenir Community Manager freelance ?

« Il faut s’entourer de personnes plus expérimentées que soi et qui vont nous permettre de faire moins d’erreurs. Vous pouvez déjà trouver de nombreux conseils sur mon blog (https://yacinekais.com/) ou en vous abonnant à mon compte Instagram pour regarder mes interviews avec des Community Managers et des coachs plus avancés que vous. Je conseille également de ne pas rester seul dans son coin quand on débute en freelance ! 

Pour trouver ses premiers clients, je vous recommande de créer et d’utiliser un compte professionnel sur LinkedIn ou Instagram, qui sont aujourd’hui les réseaux sociaux les plus adaptés pour cela.

En tant que Community Manager ou coach réseaux sociaux, il est important de montrer son expertise et d’être son propre CM ! Il faut donc créer du contenu adapté à son avatar client, qui leur apporte de la valeur, tout en démontrant son expertise et en partageant ses convictions pour créer du lien avec son audience. Il est également très important de développer la preuve sociale en publiant des témoignages de clients ou d’anciens patrons et collègues. Ceux-ci pourront témoigner de la qualité du travail réalisé ! Si vous n’arrivez pas à récolter de premiers témoignages, vous pouvez offrir de petits services gratuits (prestation en CM ou coaching) en échange d’un avis. Toutes ces actions multiplient vos chances de trouver de nouveaux clients !»

Quelque chose à rajouter ?

«Le marketing digital n’a jamais été aussi important pour les entreprises. Il leur permet de toucher une audience plus large, puisqu’aujourd’hui tout le monde passe des heures sur son téléphone. De plus, toucher sa cible sur les réseaux sociaux coûte beaucoup moins cher que la publicité traditionnelle ! 

Le marketing digital est une opportunité énorme pour tous les Community Managers et les coachs qui proposent un accompagnement sur les réseaux sociaux. S’ils adoptent une démarche professionnelle et qu’ils se forment aux bonnes méthodes, ils peuvent facilement se dégager de bons revenus ! 

Si vous êtes vraiment passionné par les réseaux sociaux et que vous avez les compétences pour accompagner les entreprises, lancez-vous sans hésiter !»

Cet article vous a plu ? Épinglez-le sur Pinterest 🙂

yacine-kais-community-managerfreelance
yacine-kais-community-manager-freelance-coach
yacine-kais-community-manager-freelance

CES ARTICLES PEUVENT VOUS INTÉRESSER AUSSI :

Business : oser se lancer à son compte.

Business : oser se lancer à son compte.

Utilisez-vous les réseaux sociaux pour votre business ? Si ce n'est pas encore le cas, je vous conseille de vous y mettre tout de suite si vous souhaitez le voir évoluer ! Les réseaux sociaux font partie de notre quotidien, et c'est grâce à eux que vous pourrez...

lire plus

L'AUTEURE DE L'ARTICLE :

mariegalliez

Marie Galliez, Social Media Manager & Formatrice sur les réseaux sociaux.

Je suis spécialiste Facebook, Instagram & LinkedIn.

J'accompagne les entreprises dans leur transformation digitale.